VOUS ÊTES UN DÉVELOPPEUR

Bien qu’il existe des solutions tierces pour pallier les différentes limitations physiques, beaucoup d’obstacles peuvent être surmontés à l’aide d’options d’accessibilité. Parfois certaines décisions au niveau ergonomique et au niveau du gameplay peuvent engendrer de l’inaccessibilité. L’idée principale est de permettre à tout à chacun de pouvoir jouer selon ses possibilités.

Si certaines facettes de l’accessibilité nécessitent du temps de développement, d’autres options au contraire, peuvent être implantées facilement.

Afin d’optimiser au mieux l’accès à votre jeu, les notions d’accessibilité doivent être prises en compte dès la conception de votre projet. Ci-dessous voici quelques recommandations à intégrer sans modération.


Le mode fenêtré

Beaucoup d’aménagements fonctionnent uniquement en mode fenêtré. Il est recommandé de proposer le choix du mode d’affichage le plus tôt possible. En effet, le mode plein écran répandu dans la plupart des jeux empêche très souvent l’utilisation de solutions tierces.

La navigation dans les menus

Il est recommandé de proposer plusieurs façons de naviguer entre les différents menus d’un jeu. Il est conseillé de proposer une alternative au choix entre l’utilisation d’un clavier, d’une souris ou d’un autre périphérique. L’abandon du pointeur de souris comme outil de sélection nuit à l’accessibilité.

Personnaliser les touches de raccourci

Il est recommandé de proposer aux utilisateurs la possibilité de personnaliser toutes les touches d’un jeu. Il est aussi conseillé de diminuer au maximum le nombre de touches d’action.

Options visuelles

Il est recommandé de proposer des options telles que l’agrandissement de l’interface du jeu, des textes, la modification des couleurs et du contraste.

Personnaliser l’interface

Réaliser une interface modulaire et permettre d’agrandir ou de déplacer certains éléments de l’interface (exemple : les barres d’actions, la carte, les menus…).

Les options de caméra

Proposer des options pour améliorer la gestion de la caméra. Il est important de pouvoir modifier la sensibilité de la caméra pour les personnes ayant de faibles amplitudes de mouvement. De plus, il est conseillé de proposer une caméra intelligente qui se replace automatiquement (exemple derrière un personnage ou un véhicule).

Les options de déplacement

Ajouter une option pour régler la vitesse du pointeur de souris. Ajouter des paramètres au niveau de la gestion des mouvements d’un personnage ou d’un véhicule (exemple modifier la sensibilité au niveau de la rotation, modifier les facteurs de vitesse et l’accélération). Ajouter une assistance supplémentaire pour fluidifier les mouvements d’un personnage ou ajouter une aide à la conduite.

Automatisation

Ajouter des options pour automatiser certaines tâches (exemple : la sélection de la cible la plus proche, ramasser un butin au sol, recharger une arme…).

Les niveaux de difficulté

Définir plusieurs niveaux de difficulté. Certaines personnes en situation de handicap n’ont pas la dextérité et la mobilité nécessaire pour jouer dans certains niveaux de difficulté. Il est donc primordial de proposer des niveaux pour joueurs occasionnels afin de permettre à chacun de jouer selon ses possibilités.

Accès aux solutions tierces

La plupart des joueurs en situation de handicap ont besoin d’utiliser des logiciels tiers et des périphériques adaptés afin d’atténuer certaines difficultés à jouer. Il est important de veiller à ce que ces types de logiciels et de matériels soient pris en compte. Il peut s’agir de clavier virtuel, de commande vocale, etc…

Jouer selon ses possibilités

Certaines personnes en situation de handicap n’ont pas la possibilité d’utiliser un clavier ou une souris de manière adéquate. Certains joueurs ne pourront utiliser que la souris, d’autres le clavier uniquement. Il est donc recommandé d’apporter une alternative tant que cela est possible.

Les types de jeux comme les stratégies en temps réel et de gestions sont généralement jouables à la souris et pas adaptée au clavier.

Les types de jeux comme les RPG, MMORPG ou MOBA, sont traditionnellement jouables à la souris. Cependant, la tendance actuelle est à l’abandon du pointeur de souris et cela engendre de l’inaccessibilité. Il n’y a pas non plus possibilité de jouer uniquement au clavier.

Les types de jeux comme les FPS, TPS ou RPG d’action sont par nature plus difficiles à aménager. Le pointeur de souris est essentiellement utilisé pour la gestion de la caméra et de la visée. Ce genre de jeu est plus difficile d’accès et demande un équipement spécifique.

Voici quelques pistes pour améliorer l’accessibilité :

En créant un module spécifique qui permettra de faire toutes les actions du jeu uniquement à la souris (avec des options telles que le déplacement à la souris et l’ajout de touches de raccourci cliquables).

En créant un module spécifique qui permettra de faire toutes les actions du jeu uniquement au clavier (avec une option pour déplacer un pointeur ou une visée juste avec les touches du clavier).

En proposant une option qui permette d’activer un pointeur de souris qui n’est lié à aucune action dans le jeu, ceci permettra d’utiliser un logiciel tierce tel que Alt Controller (nécessite obligatoirement un pointeur de souris).